Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 17:49
Pour information : cet article a été remanié et plublié sur mon nouveau blog, là : link 
Aujourd'hui je vous présente les premiers films d'animation réalisés avec les collégiens.
Ils ont eu bien moins de temps que Le temps de faire cuire un oeuf  présenté précédemment, donc ne cherchons pas à comparer.
L'occasion de tirer partie de nos erreurs :
- Trouver la bonne pâte à modeler :
Nous avons été confrontés à de nombreux problèmes techniques liés à une pâte à modeler collante à travailler qui sèche, devient dure et se craquelle. Impossible par la suite d'articuler les personnages dont nous avions fait l'armature et habillé.
 
P1020261
 
Je précise l'importance d'utiliser de la pâte à modeler qui s'achète en pain, qui semble un peu dure mais se travaille aisément. Les pots vendus en supermarché ne permettent pas la réalisation facile des détails.
La pâte que l'on peut cuire au four (marque Fimo ou Patati Patata) est aussi très agréable à travailler. Elle sera à préférer à condition de ne pas avoir des décors de grande taille à faire, étant donné son coût. 
 
P1020219
 
- Penser à une armature en fil de fer en cas de volumes montants, cela évitera que tout s'affaisse ou se casse. L'armature devient obligatoire pour articuler un personnage de plus de 10 centimètres.
 
P1020249
 
 
- La confection d'un personnage n'est pas obligatoire. En effet on peut faire prendre vie à n'importe quoi comme l'illustre le dernier petit film appelé "Ficelle".
 
P1020812.JPG
 
- Un plan trop large empêche de voir le sujet principal. Dans le film "Agonie dans un salon contemporain", le décor constitué de beaucoup de meubles prend le pas sur le personnage dont heureusement l'action n'apporte pas d'intérêt puisqu'il s'agit d'une simple chute. Par contre si le personnage avait fait un salto arrière, l'excès de meuble aurait pu nuire à la visibilité du mouvement. On peut jouer sur différents cadrages, comme au cinéma. 
 
P1020271 
 
- L'utilisation des mains en animation annule toute la magie que peut avoir un objet qui se transforme comme animé par lui-même. Il n'y a donc peu d'intérêt à utiliser le corps de cette manière. Au contraire le spectateur n'éprouve aucune surprise à voir bouger des mains dans le cadre d'une animation. On se rend compte sur le film que l'on dirait un simple film et non pas le montage de dizaines de photographies. Par contre additionné d'autres éléments animé le corps peut avoir des allures d'animation comme dans le clip de Peter Gabriel : Sledgehammer daté de 1986 visible  ici: http://www.youtube.com/watch?v=N1tTN-b5KHg 
 
Voici le résultat !
 
 
 
 
S. Ladic
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by madame plastique - dans Sujets - Réalisations

Présentation

  • : Le blog de saintjoarts.over-blog.com
  • Le blog de saintjoarts.over-blog.com
  • : Pour les élèves d'arts plastiques au collège,les enseignants et amateurs d'art.
  • Contact

Rechercher