Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 10:02

 

Avant de commencer à dessiner, il faut d'abord s'interroger sur tous les éléments qui constituent la BD (cases, bulles, etc.) et qui sont porteurs de sens.

Il convient donc de poser les questions suivantes :

1.  Quelle histoire?

la technique du scénario de bande dessinée relève davantage de la littérature que des arts visuels ; cela peut être étudié avec le professeur de français. Le plus simple pour commencer et de partir d'une histoire existante : mythe ou conte.  

2.  Quels décors et quels costumes pour les personnages ?

  Il existe beaucoup de documentation sur Internet et dans les livres.  Vous pouvez aussi être aidé du professeur d'histoire-géographie.  

3.  Quels plans?

Un plan est une portion d'espace découpée par un cadre. Chaque plan révèle des indices qui servent à reaconter l'histoire. Voici les plans principaux et leurs fonctions :

 

plan1

       

Le plan d'ensemble.

Il montre le décor, cela permet de situer le lieu et l'époque où se déroule l'action.

 

 

plan2

 

Le plan moyen.

Montre l'action du personnage, vu de la tête aux pieds. 

 

  plan3

 

 

Le plan américain.

Montre les révolvers. C'est le plan traditionnel des scènes de duel dans les wexterns.

Le personnage est coupé au niveau des cuisses.

 

  plan4

Le plan rapproché.  

Montre un discours ou une discussion.

C'est un plan souvent utilisé pour cadrer les présentateurs du journal télévisé, ou dans les films lorsque l'on montre un dialogue entre deux personnages. Le personnage est coupé à la taille.

 

plan5 

 

Le gros plan.

Montre l'expression du personnage, coupé au niveau du visage. 

Très utilisé au cinéma pour insister sur une émotion : peur, colère, joie, tristesse, etc.

 

  plan6

 

La vue en plongée.

Le personnage est vu de dessus, il est dominé par le spectateur.

Permet d'évoquer l'idée d'infériorité, d'accablement, et parfois de solitude, de danger, etc.

 

plan7

 

 

La vue en contre-plongée.

Le personnage est vu de dessous, il domine le spectateur. Cela évoque l'idée de supériorité, de puissance ou de majesté, ou encore d'arrogance, de mépris, etc.

 

 

plan8

 

La visée oblique.

La "caméra" pivote, la ligne d'horizon est inclinée.

Cela donne l'idée de déséquilibre ou de trouble, de douleur, panique, peur, etc.

 

4.  Quelle forme pour les cases?

La forme des cases (ou vignettes) qui contiennent les images est porteuse de significations. La taille de la case peut montrer l'importance d'un personnage par rapport à son environnement. La case peut aussi subir des transformations pour renforcer le sens de l'image qu'elle contient :

 

plan9

 

5.  Quelle forme pour les bulles?

Les bulles (ou phylactères) qui contiennent le texte peuvent adopter de multiples formes pour donner un sens nouveau aux paroles des personnages.

 

 

 

plan13

 

6. Quelle taille pour le texte?

La taille du texte inscrit à l'intérieur des bulles évoque la hauteur du ton de la voix :

 

 

plan11

 

7.  Quelles onomatopées?

Les onomatopées sont des mots inventés pour reproduire des sons. Exemple : "BANG, PAF, BANG, BOUM", etc.

Ces "sons visuels" sont généralement accompagnés de petits signes visuels qui complètent leur sens: les pictogrammes.

 

 

plan14

 

8.  Quelle dominante colorée?

La présence d'une couleur dominante dans une image a souvent une valeur expressive ou symbolique, elle permet de renforcer les ambiances dramatiques.

 

Dragon

 

Extrait d'un site de professeur d'arts plastiques à visiter pour sa richesse : http://artsplastiques.camus.jarville.over-blog.fr/pages/La_bande_dessinee-4310905.html



Partager cet article

Repost 0
Published by madame plastique - dans Outils pratiques

Présentation

  • : Le blog de saintjoarts.over-blog.com
  • Le blog de saintjoarts.over-blog.com
  • : Pour les élèves d'arts plastiques au collège,les enseignants et amateurs d'art.
  • Contact

Rechercher